Techniques utilisées

Ajustements chiropractiques

Votre chiropracteur s’attachera à régler la cause de votre souffrance tout en la soulageant rapidement et de manière durable. Pour cela il va intervenir de manière naturelle sur votre corps notamment par le biais de manipulations appelées ajustements. Il s’agit d’un geste doux, précis et indolore.

L’ajustement rétablit le fonctionnement normal des articulations vertébrales, du bassin, des sutures crâniennes, des muscles et du système nerveux. Votre chiropracteur utilisera toujours la méthodologie la plus appropriée à votre cas. Le craquement vertébral n'est pas systématique et même dans certains cas il est contre-indiqué. Si vous avez une appréhension, n’hésitez pas à en parler à votre thérapeute. Il dispose de plusieurs techniques pour travailler (techniques structurelles douces, stimulations neurologiques réflexes...) : Et vous n’entendrez pas un bruit !

Kinesiologie appliquée

Initiée en 1964 aux États-Unis par Georges Goodheart, Docteur en Chiropratique. Il présente au monde de la santé un nouveau concept exclusif sur le déséquilibre musculaire.

La Kinésiologie Appliquée (A.K.) , spécialité post-universitaireest un système qui évalue les aspects structurels, chimiques et émotionnels de la santé en utilisant le test musculaire ainsi que d’autres méthodes standardisées de diagnostic .

Le praticien qui utilise la Kinésiologie Appliquée trouve un muscle qui est déséquilibré, puis tente de déterminer pourquoi ce muscle ne fonctionne pas correctement. Le chiropracteur détermine ensuite le traitement qui équilibrera au mieux les muscles du patient.Les traitements peuvent inclure 

  • Des manipulations ou des mobilisations articulaires spécifiques, 
  • Diverses thérapies myofasciales, 
  • Des techniques crâniennes, 
  • Des approches méridiennes et d’acupuncture, 
  • De la nutrition clinique, 
  • Des conseils alimentaires, 
  • Des exercices physiques, 

Plus d'information sur le site du chapitre Français du Collège International de Kinesiologie Appliquée

TBM

Total Body Modification découle de l'esprit  et des idées du Dr Victor L. Franck et du Dr C.Harold Havlic Chiropracteurs .

TBM est une approche condensée de kinésiologie organique; les reflexes viscéraux-somatiques sont stimulés à partir de points organiques prédéfinis , souvent proches des points d'acuponcture; les corrections associées sont des stimulations vertébrales ou crâniennes, ainsi que des catégories proprioceptives.

 

TBM est donc une technique non invasive pouvant être utilisé sur tous les patients y compris les plus fragiles tels que les nourrissons, les enfants en bas âge ainsi que les déficients moteurs. C'est le complément indispensable à la consultation Chiropratique posturale, TBM permet de compléter les autres autres techniques afin d'accélérer les résultats . 

Activator method

La Technique Activator méthod a été créé dans les années 1960 par le Dr ArlanFuhr Chiropracteur américain . L'activator est un petit instrument à main qui permet l’application d’une force suffisante et nécessaire sans engendrer de « craquement » articulaire.On peut régler  l’activator à différents degrés d'intensité permettant de l'utiliser du nouveau-né jusqu’aux personnes du troisième âge. 

Cette technique qui incorpore les dernières avancées en matière d’orthopédie, de neurologie et d’examen chiropratique , contribue à rétablir l’équilibre vertébral de manière sûre et sans douleur.

KinesioTaping

Le KinesioTaping est une façon différente d’aborder les désordres musculaires tendineux, ligamentaires et circulatoires. Cette technique a été inventé par le Dr Kenzo KASE Chiropracteur Japonais.

Le strapping classique crée une stabilisation articulaire en limitant les amplitudes mais exerce une pression sur la zone lésionnelle ce qui induit une réduction de la circulation sous cutanée. Le KinesioTaping, lui, permet une liberté de mouvement et fonctionne comme une pompe en stimulant la circulation lymphatique.En effet celui-ci va augmenter l’espace interstitiel en soulevant la peau et en créant des circonvolutions à la surface de celle-ci. Le résultat est une diminution de la pression et de l’irritation des mécanorécepteurs sous cutanés.

Réalisation & référencement

Connexion